Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Le lutin de nos maisons


Tu la trouves mignonne en photo mais n’aimes pas trop la croiser dans ta cuisine! Entre 7 et 10 cm, avec une queue plus longue que le corps et un poids de 20 g à 50 g: sa petite taille alliée à sa grande intelligence et à son agilité sont ses meilleurs atouts. Elle mange moins de 5g par jour : autant dire que pas une miette ne lui échappe ! Elle préfère se déchaîner la nuit, à l’abri des regards : un vrai lutin !

Le nom de souris domestique ne veut pas dire qu’elle a été domestiquée mais vient du latin domus, qui signifie maison : c’est donc une souris qui vit dans les maisons !

Ses prédateurs
Les chats, c’est bien connu ! Au sol, la souris doit échapper aussi aux renards, aux fouines et aux belettes ! Le danger peut aussi venir du ciel quand elle s’aventure dehors, de jour comme de nuit : faucons, buses ou chouettes guettent !

Pauvres souris blanches
Les souris blanches sont des souris domestiques albinos, c’est-à-dire dépourvue de pigmentation. Ces malheureuses sont depuis un siècle l’animal favori des laboratoires qui les sacrifient chaque année par millions car elles sont peu coûteuses à élever. Médicaments et cosmétiques sont souvent testés sur elles avant d’être utilisés sur des hommes. Il existe aujourd’hui des tests alternatifs qui ne font pas souffrir les animaux. C’est pourquoi la Fondation Brigitte Bardot lutte contre l’expérimentation sur des êtres vivants et sensibles qu’elle juge inutilement cruel.

Petite mais douée
La souris a deux atouts majeurs : sa souplesse, qui lui permet de se glisser dans une fente de quelques millimètres, et son agilité d’acrobate à laquelle aucun obstacle ne résiste. Elle utilise aussi ses moustaches ultra-sensibles appelées vibrisses. Les groupes formés par les souris comptent parmi les plus complexes et les plus organisés chez les mammifères : en fonction de son âge et de son caractère, chaque membre y occupe une place particulière !

Une maman record !
La souris peut se reproduire à partir de cinq semaines et mettre au monde jusqu’à quinze portées de dix petits par an ! Soit 150 souriceaux…

Mon amie la souris
Les animaleries proposent des souris de toutes les couleurs. Elles sont très mignonnes ! Ce que le vendeur évite de dire, c’est qu’elles ne sont pas si simples à élever dans de bonnes conditions. Les souris ont une organisation sociale complexe : elles n’aiment pas la solitude mais ne se mêlent pas facilement à des congénères qu’elles ne connaissent pas. Les mâles risquent de se battre s’ils restent dans la même cage. Un mâle et une femelle se reproduiront à toute vitesse et tu ne sauras bientôt plus quoi faire de leurs dizaines d’enfants. Si tu tiens vraiment à faire des souris tes compagnes, achète d’abord un livre consacré à leur élevage pour réfléchir.

Une grande famille
La souris appartient à la gigantesque famille des rongeurs, comme le hamster, le lapin ou la marmotte. Le rat et la gerbille, cette adorable souris perchée sur de hautes pattes, sont des cousins proches. Quant aux souris elles-mêmes, il en existe plus de 60 espèces dans le monde ! Il ne faut pas la confondre avec le mulot et le campagnol, qui vivent dans les champs, ou la musaraigne, qui malgré la ressemblance, n’est pas un rongeur puisqu’elle est insectivore, comme les taupes !