Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Les requins, à pleines dents

Aileron et dents acérées, le requin fait peur ! Loin des écrans de cinéma et des films sensation, le requin n'est pourtant pas le fauve cruel et assoiffé de sang que l'on imagine...

Apparu il y a 400 millions d'années, le requin est un poisson très ancien qui a su s'adapter à toutes les mers du monde. Contrairement aux autres poissons, son squelette n'est pas formé d'arêtes, mais de cartilages. Sa peau est râpeuse car elle n'est pas couverte d'écailles, mais de milliers de minuscules aiguilles appelées denticules cutanés qui facilitent ses mouvements dans l'eau. Il ne possède pas de vessie natatoire, une sorte de poche qui aide les autres poissons à flotter, et doit rester perpétuellement en mouvement pour ne pas couler.

Il existe environ 350 espèces de requins ! Le plus petit, le requin chat pygmée, mesure 25 centimètres, contre 12 à 18 mètres et 10 tonnes en moyenne pour le requin baleine, un géant débonnaire qui se nourrit de plancton. La silhouette fuselée, l'aileron, les deux grandes nageoires pectorales et la queue échancrée caractérisent la plupart des espèces, ainsi que les cinq à sept paires de fentes branchiales verticales qui leur permettent de respirer.

Certains vivent le long des côtes, d'autre dans les profondeurs océaniques (jusqu'à 2000 mètres de profondeur) ou, tel le requin bouledogue, n'hésitent pas à remonter les grands fleuves tropicaux  ! `

C'est un super prédateur ! Des sens très développés font des requins d'implacables prédateurs. On les croyait myopes : leur vue est en fait fondée sur un système très efficace de perception des contrastes. En sortant la tête de l'eau, le grand requin blanc peut même repérer des phoques sur une plage ! Leur ouïe, complétée par une suite de minuscules tubes sensibles au mouvement et appelée ligne latérale, ou leur odorat sont encore meilleurs... Une goutte de sang à plusieurs centaines de mètres, le bruit d'un naufrage ou d'un poisson blessé, rien ne leur échappe. Ils sont même capables de détecter une proie qui se cache sous le sable ! Le requin mako peut atteindre 50 Km/h, ce qui lui permet de s'attaquer aux thons et aux espadons. La mâchoire du requin est composée de plusieurs rangées de dents qui ne cessent jamais de pousser. Quand une dent de la première rangée casse, elle est remplacée par celle de la seconde. Heureusement car certains n'hésitent pas à " croquer " une tortue de temps à autre ! Le requin baleinier renouvelle l'intégralité de sa dentition en quinze jours !

Placées autour du museau, les ampoules de Lorenzini sont des cellules qui permettent de capter des champs électriques et magnétiques. Elles serviraient à la fois à repérer les proies et à s'orienter.



Un poisson qui accouche : Impossible ? Non ! Plusieurs espèces de requins sont vivipares : les petits se développent dans le ventre de leur mère (comme chez les mammifères) et peuvent même se dévorer entre eux ! D'autres espèces sont ovovivipares : les œufs, au lieu d'être pondus, sont gardés dans le ventre de la mère jusqu'à l'éclosion. Enfin, d'autres sont ovipares et font comme les autres poissons?: ils abandonnent leur ponte en pleine mer !

Les requins mangeurs d'hommes n'existent pas ! Quand il n'est pas provoqué, le requin n'attaque l'homme que très rarement et souvent par erreur, car il le confond avec ses proies habituelles. En 2004, 61 attaques ont été recensées dans le monde, dont seulement 7 se sont avérées mortelles. Si les grands requins blancs, les requins bouledogues et les requins tigres sont les plus impliqués dans ces attaques, tous les grands requins prédateurs sont potentiellement dangereux pour l'homme.

L'homme fait bien plus de tort au requin que l'inverse. Traqués pour leur chair et surtout pour leur célèbre aileron qui entre dans la composition d'une soupe très appréciée des Asiatiques, les requins disparaissent. La surpêche est d'autant plus dangereuse que les grands requins se reproduisent peu et mettent plusieurs années à atteindre leur maturité. La population de requins de l'Atlantique nord aurait ainsi diminué de plus de la moitié durant les quinze dernières années, et la situation ne serait pas meilleure dans les autres océans. En l'absence de programmes de protections internationaux et malgré les mesures adoptées par certains pays comme l'Australie et l'Afrique du Sud, il est impossible de lutter efficacement contre ce déclin dramatique.

Quelques espèces de requins :

Le requin baleine
Le plus grand des poissons est totalement inoffensif ! Il se nourrit exclusivement de plancton et de poissons de moins de 10 cm. Son immense gueule de deux mètres de large filtre 2000 tonnes d'eau à l'heure, ce qui lui permet d'absorber une tonne de nourriture par jour.
Il mesure 12 à 18 mètres et pèse 10 tonnes. Sa peau fait 15 cm d'épaisseur.
C'est un grand migrateur qui aime les eaux tropicales. Il mesure 50 cm à la naissance et atteint sa maturité sexuelle entre 20 et 30 ans.


Le grand requin blanc
Le plus grand poisson prédateur de la planète mesure 4 à 6 mètres et pèse jusqu'à 3 tonnes. Il vit environ 50 ans. On le rencontre le long des côtes des mers tempérées, surtout dans l'hémisphère sud et en Californie.
C'est un solitaire qui ne se déplace jamais à plus de deux. Il est ovovivipare, et mesure déjà 1,50 m quand il sort du ventre de sa mère ! Menacé, il est protégé en Afrique du Sud et en Australie.


Le requin-marteau
On distingue neuf espèces de requin-marteau : le plus petit mesure 70 cm en moyenne ; le plus grand, le grand requin-marteau, est un solitaire de 5,50 mètres en voie de disparition. Le requin-marteau commun mesure entre 2,50 m et 3,50 m, et vit 20 ans. Il est présent le long des côtes des mers tempérées. Il chasse en solitaire, mais peut parfois se réunir en grand nombre pour migrer. Certains biologistes pensent que la forme particulière de sa tête lui permet de repérer plus facilement ses proies ; d'autres pensent qu'elle lui permet de manœuvrer plus efficacement que les autres espèces de requins.

Le requin bouledogue
Il ne dépasse pas 3,50 mètres, mais est extrêmement agressif. On le rencontre sur les côtes de toutes les mers tropicales ainsi que sur certains grands fleuves, tel le Gange, l'Amazone ou le Mississipi, qu'il n'hésite pas à remonter. Ses proies sont très variées : tortues, poissons, autres requins et oiseaux. Ces populations sont menacées par la pêche.

Le requin tigre
Du tigre, il a emprunté les rayures verticales sombres, mais également la férocité : il se jette sur tout ce qui passe à sa portée, y compris les déchets (bidons, canettes), et fait donc partie des espèces les plus impliquées dans les attaques contre les hommes. Il mesure quatre à cinq mètre pour 750 kg et peut atteindre 7 mètres  ! C'est principalement un chasseur nocturne qui aime les eaux chaudes des Caraïbes, de l'Océan Indien et du Pacifique.Ses quarante petits éclosent dans le ventre de leur mère. Ils mesurent 50 cm à la naissance et mettront quatre ans à atteindre leur maturité. Comme tous les grands requins, le requin tigre est menacé par la pêche.

Le requin-taupe
Le requin taupe commun, ou maraîche, est, avec la petite roussette et le requin-hâ, le requin le plus courant dans les eaux françaises, parmi la dizaine d'espèce que l'on peut y rencontrer. Pouvant atteindre 3,50 mètres, il se nourrit de harengs, de roussettes, de maquereaux et de morues qu'il chasse le long des côtes. Il est très apprécié pour sa chair et les populations de l'Atlantique nord sont menacées par la pêche. Contrairement aux pays européens, les Etats-Unis et le Canada ont entrepris d'en limiter les captures.