Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Les phoques reviennent en France

Il y a des phoques en France! Peut-être en as-tu observé lors de vacances au bord de la mer. Ils sont très discrets et, la plupart du temps, on a juste le temps de voir le bout de leur museau entre deux plongées.

Deux espèces de phoques se reproduisent en petit nombre sur les côtes de la Manche et de la Bretagne : les phoques veaux marins et les phoques gris. Victimes de la chasse, ils avaient presque disparu dans les années 1950.



Protégés efficacement depuis trente ans, ils sont de plus en plus nombreux ! Une bonne nouvelle qui ne doit pas faire oublier qu'il s'agit d'espèces très sensibles à la pollution et au dérangement.

Le phoque gris
Pouvant dépasser 2,5 mètres et 300 kilogrammes pour les mâles, et 1,90 mètre et 190 kilogrammes pour les femelles, c'est le plus grand phoque européen.
Si son régime alimentaire est essentiellement composé de lançons (petits poissons allongés), il pêche également des poissons plus gros ou des crustacés. Il a une nette préférence pour les côtes rocheuses du nord de l'Europe où il vit en petit groupe, chaque mâle possédant un harem de cinq à vingt femelles.
Le pelage des femelles est crème parsemé de nombreuses taches grises, tandis que celui du mâle est gris.
Il peut descendre chasser jusqu'à 200 mètres de fond et rester actif sous l'eau dix minutes sans respirer! S'il se repose en surface ou sur la terre ferme, il peut aussi dormir près d'une demi-heure sous l'eau sans remonter!
Sur nos côtes, les femelles mettent bas en septembre et octobre, après onze mois de gestation, sur des îlots rocheux inhabités, les plus calmes possible.
Les petits naissent couverts d'une fourrure blanche qui n'est pas étanche, ils ne peuvent donc pas aller dans l'eau. Ils pèsent une dizaine de kilogrammes et sont allaités durant trois semaines. Après cette période, ils acquièrent une fourrure étanche, vivent sur leurs réserves de graisse et doivent se débrouiller seuls pour apprendre à chasser. Ils sont alors très vulnérables et seule la moitié d'entre eux dépasse l'âge de 1 an ! Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers 3 ans, les mâles vers 6 ans, mais ils doivent attendre d'être suffisamment costauds pour pouvoir disputer les femelles aux autres mâles plus âgés.

Le phoque veau marin
Les mâles atteignent 1,6 mètre pour 110 kilogrammes, les femelles 1,3 mètre pour moins de 100 kilogrammes. Leur fourrure va du gris foncé au brun avec des taches plus nombreuses au niveau de la tête. Ils vivent sur les grands bancs de sable et dans les estuaires vaseux.
Le phoque veau marin se repose à terre à marée basse et pêche à marée haute. Les adultes se nourrissent surtout de poissons, les jeunes de crustacés et de coquillages.Les bébés sont allaités dans l'eau et sont capables de nager cinq heures après leur naissance !

Comment les reconnaitre ?
Le phoque gris est plus gros que le phoque veau marin. Quand ils sont dans l'eau, on ne distingue que la tête : museau allongé pour le phoque gris et beaucoup plus court pour le phoque veau marin.

Répartition
La côte est du Canada compte environ 155 000 Phoques gris et il y en a autant en Europe, dont 130 000 pour les îles Britanniques. Les deux grandes colonies bretonnes totalisent moins d'une centaine d'individus, mais il n'est pas rare d'apercevoir des phoques gris venus de Grande-Bretagne..

L'Europe compte 90 000 phoques veaux marins, pour une population mondiale estimée à 600 000 individus, répartis entre le Pacifique Nord et l'Atlantique Nord. Les trois colonies de phoques veaux marins françaises totalisent 140 individus sédentaires.


Le savais-tu ?
À l'état sauvage, l'espérance de vie des phoques dépasse rarement les trente ans.

Une bête de plongée
Le phoque est parfaitement adapté à l'environnement marin. Son épaisse couche de graisse et sa fourrure étanche, qui retient l'air, lui permettent de diminuer au maximum les pertes de chaleur, donc d'énergie.
Trapu et rond, il expose un minimum de peau pour un maximum de poids. Il ne possède pas d'oreilles mais des conduits auditifs au ras de la tête ; de même, ses organes sexuels sont protégés sous la peau : rien ne dépasse afin de limiter au maximum les pertes de chaleur. Sa fourrure s'abîme vite et il doit en changer tous les ans. Le sang du phoque fixe trois fois plus d'oxygène que celui de l'homme, ce qui lui permet de battre tous les records d'apnée! En plongée, la majeure partie de cet oxygène est destinée au cerveau.
C'est un excellent nageur : les phoques gris de Bretagne n'hésitent pas à traverser la Manche. Il arrive même que l'on observe en Europe d'autres espèces de phoques qui ne vivent que sur les banquises de l'Arctique!

Preserver les phoques
Strictement protégés depuis 1979, les phoques ne sont plus chassés en Europe. Ils n'en restent pas moins sensibles au dérangement (pêche, plaisance, tourisme) et à la pollution. Les filets de pêche fixes posés au fond sont un danger pour les jeunes phoques qui ne sont pas assez forts pour s'en démêler et meurent noyés. Les phoques vivent en groupes et sont donc très sensibles aux épidémies.
Si tu en aperçois qui se reposent sur le sable lors d'une promenade, reste à distance et observe-les aux jumelles sans les déranger. Si tu trouves un phoque blessé ou mort (ou n'importe quel autre mammifère marin) appelle le Centre de recherche sur les mammifères marins (05 46 44 99 10). Il existe des associations d'observation et de protection des mammifères marins sur toutes les côtes françaises. À Brest, l'aquarium Océanopolis recueille les jeunes phoques gris blessés, les soigne et les relâche parmi leurs congénères sauvages.
(www.oceanopolis.com)


Carnage sur la banquise
Les phoques massacrés par dizaines de milliers tous les ans au Canada appartiennent à deux espèces : le phoque du Groënland et le phoque à capuchon.
Cette activité monstrueuse est combattue par la Fondation Brigitte Bardot depuis vingt ans.

Bon appétit
Le phoque dévore chaque jour l'équivalent de 3 à 5% de sa masse, ce qui représente 6 à 10 kilogrammes de poisson pour un individu de 200 kilogrammes!

La tragédie du phoque moine
Décimée par le braconnage et la pollution, la seule espèce de phoque de la Méditerranée est en voie d'extinction. Les phoques moines ont disparu des eaux françaises à la fin des années 1970. Ils ne seraient plus que 500 répartis entre la Grèce, la Turquie, Chypre et la côte atlantique de la Mauritanie et du Maroc.