Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

La marmotte, le lutin des alpages

Tu as sûrement déjà entendu l'expression "dormir comme une marmotte", et peut-être t'a-t-on déjà traité de marmotte un matin où tu avais du mal à sortir du lit...

Mais connais-tu les mille et un petits secrets de cet animal de nos montagnes aussi sympathique que surprenant?



Profite de son légendaire sommeil hivernal pour les percer à jour, et peut-être auras-tu la chance de l'apercevoir lors d'une balade en montagne l'été prochain avant qu'elle ne disparaisse au fond de son terrier après avoir poussé son sifflement d'alarme.

Comme vous avez de grandes dents...
La marmotte est un rongeur de la famille des sciuridés à laquelle appartiennent également les écureuils et les chiens de prairie. Il en existe de nombreuses espèces dans l'hémisphère Nord, mais seule la marmotte des Alpes habite nos montagnes. Elle pèse de 2,5 à 5 kg, mesure de 40 à 70 cm et possède une queue de 15 cm. Ses deux grandes incisives bien tranchantes lui permettent de dévorer herbe, trèfles et graines. En été, elle avale 400 g de nourriture par jour pour reconstituer ses réserves de graisse. Bien que végétarienne, elle ne dédaigne pas un ver de terre ou un œuf de temps en temps. La marmotte ne boit pas ! La rosée suffit à la désaltérer. Elle peut vivre plus de quinze ans.

Dormir comme une marmotte
La marmotte dort six mois de l'année!
À l'automne, quand la température descend en dessous de 12 °C, la marmotte bouche l'ouverture de son terrier et commence son hibernation qui durera jusqu'au mois d'avril. Sa température corporelle passe alors de 36 °C à 5 °C. Elle se réveille environ tous les mois pour aller faire ses besoins dans les toilettes qu'elle a aménagées un peu plus loin dans son terrier. Elle ne se nourrit pas et utilise la graisse accumulée durant l'été  : à son réveil, elle aura perdu la moitié de son poids! Fin mars, elle tente une rapide sortie avant de retourner dormir quelques jours supplémentaires. Si l'hiver se prolonge trop longtemps, elle risque de mourir de faim après avoir épuisé ses réserves..

Un formidable engin de travaux publics
La marmotte creuse de véritables labyrinthes : ses galeries peuvent atteindre 60 m de long! Elle passe l'été dans un terrier peu profond creusé sur un versant ensoleillé, entre 1 000 m et 3 000 m d'altitude, et aménage pour l'hiver un autre terrier, plus vaste, qui peut descendre à 10 m sous terre et contenir une quinzaine d'individus dans sa grande chambre tapissée de foin et d'aiguilles de conifères. Elle creuse également des trous un peu partout dans l'alpage où se nourrit sa famille afin de pouvoir se mettre à l'abri le plus vite possible en cas de danger.

Alerte à l'aigle !
Les marmottes sont diurnes. Pour se nourrir en sécurité, elles ont mis au point un stratagème très efficace.
Toujours en groupe, elles mangent assises sur leurs pattes arrière et ont toujours un œil sur ce qui se passe autour d'elles. La première qui aperçoit un danger prévient les autres d'un long sifflement strident : chacune se réfugie alors dans le trou le plus proche. L'ennemi numéro un est l'aigle royal qui fait volontiers de la marmotte son casse-croûte favori. Doué d'une vue redoutable, il repère ses proies à plusieurs centaines de mètres avant de surgir au ras du sol pour s'emparer de l'individu isolé, jeune ou malade qui n'aura pas réagi assez vite. Renards et martres doivent se montrer encore plus rusés : les marmottes adultes n'hésitent pas à mordre de leurs terribles dents pour se défendre!



Le grand retour de la marmotte
Traquée par les chasseurs pour sa chair, sa graisse et sa fourrure, la marmotte avait presque disparu des Alpes. Protégée, elle a été réintroduite dans les vallées d'où elle avait disparu, mais également introduite dans de nouveaux massifs montagneux : le Jura, le Massif central et les Pyrénées. Une belle réussite!

Une bonne mère
Chaque terrier regroupe une famille de dix à quinze individus où se mêlent les jeunes de l'année et ceux de l'année précédente. Deux à cinq petits naissent au mois de juin. Ils mettront trois ans à devenir adulte, ce qui est très long pour un rongeur. Les marmottes sont très sociables et passent beaucoup de temps à jouer ensemble, à chahuter et à se bousculer.