Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Un super athlète !


Tu me connais forcément: je vis à l'autre bout du monde sur une île immense peuplée d'animaux aussi étranges que moi, je fais des bonds, j'ai des talents de boxeur et je passe les premiers mois de ma vie dans une poche... Et j'ai encore bien d'autres secrets à te faire partager! Le plus méconnu est malheureusement le plus triste : chaque année, des chasseurs professionnels tuent des milliers de mes congénères dont le seul tort est de s'approcher un peu trop près des pâturages des fermes...

Une queue très pratique !
Sans elle, pas de bonds spectaculaires ni de pointes de vitesse : la longue et puissante queue du kangourou sert de balancier quand il est en mouvement. À l'arrêt, elle lui sert de trépied. Pratique, non ?

Des cousins en pagaille
Le terme kangourou s'applique généralement à quatre espèces assez similaires : le kangourou roux, le kangourou géant, le kangourou gris et le kangourou antilope. Mais la famille compte 59 autres représentants, tous australiens, dont les wallabys, plus petits et très agiles. C'est aussi la mascotte de l'équipe de rugby d'Australie !

Bande de kougourous !
Les kangourous vivent en petits groupes itinérants appelés « mobs » par les Australiens.

Balaise
1,80 mètre, 60 à 80 kg, soit la taille d'un homme adulte: le plus grand des kangourous n'est pas le kangourou géant, mais le kangourou roux! Cet athlète est un vrai recordman avec des bonds de 12 mètres et des pointes de vitesse à plus de 70 km/h. C'est aussi un coureur de fond impressionnant puisqu'il peut faire plusieurs kilomètres à la vitesse de 40 km/h.

Sur le ring
Les qualités de boxeur des kangourous ne sont pas une légende, mais il utilise plus volontiers ses pattes arrière pour frapper, sa queue lui permettant de se maintenir en équilibre. Seuls les mâles s'affrontent ainsi, et uniquement pour conquérir les femelles durant la période de reproduction.

Bien au chaud
La gestation du petit ne dure qu'un mois, mais il passe ensuite presque un an dans la fameuse poche de sa mère, équipée de quatre tétines. Petits veinards ! Cette particularité distingue le groupe des marsupiaux des autres mammifères dont les petits se développent intégralement dans le ventre de leur mère.

Un massacre scandaleux
Sous prétexte qu'ils représen- tent une menace pour l'agricul- ture, les kangourous sont impi- toyablement pourchassés. Les malheureux sont poursuivis en 4X4 puis achevés à la carabine. La vraie raison de ce carnage est financière puisque, depuis les années cinquante, l'Austra- lie exporte le cuir et la viande des kangourous. Il ne resterait aujourd'hui qu'un quart de la population originelle, ce qui n'empêche pas le gouverne- ment d'autoriser le massacre de 4 à 5 millions d'entre eux tous les ans. Pourtant, contrai- rement au bétail introduit par l'homme, le kangourou n'est pas une menace pour l'envi- ronnement semi-désertique très fragile de l'Australie au- quel il est parfaitement adap- té depuis la nuit des temps. La Fondation Brigitte Bardot, comme de nombreuses autres associations partout dans le monde, dénonce bien entendu ce scandale.