Site Junior - Fondation Brigitte Bardot Tu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Le hérisson


C’est l’un des hôtes les plus discrets de nos jardins ! Tu es sûrement déjà? passé à quelques centimètres de lui sans même t’en rendre compte ! Principalement nocturne, on peut l’apercevoir au lever ou au coucher du soleil, à condition qu’il s’aventure dans l’herbe et ne reste pas camouflé dans les feuilles mortes où sa robe marron tachetée le rend presque invisible.
Sa petite taille et son allure paisible ne l’empêchent pas de parcourir des distances importantes : son territoire occupe en moyenne 3 hectares ! Casanier, il s’installe dans un terrier ou aménage une cavité au pied d’un arbre.

Ses piquants ne peuvent rien contre les voiture
Le hérisson est l’une des espèces sauvages qui souffrent le plus de la circulation automobile. Il se déplace lentement sur des distances importantes et, lorsqu’il traverse une route, ne peut pas fuir les voitures qui l’aveuglent de leurs phares. A ce danger mortel s’ajoute l’utilisation massive de produits toxiques dans l’agriculture qui, en tuant insectes, vers et escargots, le condamnent à la famine.

Un petit animal piquant
Le dos et les flancs du hérisson sont équipés de plus de 5 000 piquants aussi solides qu’acérés. En cas de danger, par exemple face à un renard ou à un chien, il se roule en boule : le prédateur est alors obligé de passer son chemin sous peine de se blesser gravement les babines.

Un hiver au chaud
Le hérisson hiberne ! Quand la nourriture se raréfie, il aménage un nid douillet dans son abri, puis s’y réfugie pendant les mois froids. Sa température descend alors de 20 degrés. Il se réveille régulièrement, ce qui occasionne une forte consommation d’énergie : alors qu’il peut atteindre plus de 1,5 kg l’été, il ne pèse plus que la moitié de son poids au printemps !

Jamais de lait !
Le hérisson se nourrit principalement d’insectes, de vers de terre, de limaces, d’escargots, d’œufs et de baies sauvages. Il lui arrive parfois de croquer une grenouille ou un petit rongeur. Il utilise son excellent odorat car sa vue est mauvaise. Il ne supporte ni le lait ni le pain que beaucoup de gens lui laissent dans les jardins. Ils lui donnent la diarrhée et peuvent le tuer. Si tu veux lui rendre service, utilise des boîtes de nourriture pour chats ou chiots.Tu prendras soin de la cacher sous une planche ou quelques briques afin que les chats du voisinage ne viennent pas piller la gamelle ! Nourrir le hérisson à la fin de l’été et à l’automne l’aidera à constituer des réserves de graisse suffisante pour hiberner durant la mauvaise saison. C’est en particulier le seul moyen de sauver les petits d’une nichée tardive.

Que faire d'un hérisson blessé ?
Lors d’une promenade, tu trouveras peut- être un hérisson blessé par une voiture ou un chien. C’est une espèce protégée, qui nécessite des soins appropriés. Il te faudra donc contacter un vétérinaire qui saura vers quel centre de sauvegarde de la faune sauvage agréé il peut être envoyé afin d’être soigné.

Un abri pour le hérisson blessé
Un hérisson visite peut-être ton jardin. Tu peux lui aménager une cabane, à condition bien sûr de ne pas habiter trop près d’une route fréquentée et de lui laisser sa liberté. Choisis un coin calme et ombragé et suis le schéma ci-dessous.
Quatre parpaings à même la terre, disposés en carré près d’une haie ou sous une haie. Garnis de feuilles mortes ou de paille. Pose une planche pour le toit et une bâche pour protéger le nid de la pluie. Quelques pierres empêcheront la bâche de s’envoler.