Site Junior - Fondation Brigitte Bardot Tu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Le hamster


Un lutin gourmand
En Europe, le grand hamster est le seul hamster à vivre à l’état sauvage. En France, on ne le trouve que dans la plaine d’Alsace, près de Strasbourg. Il y vit dans de longs terriers qui peuvent descendre jusqu’à deux mètres de profondeur et sont très bien organisés. On y trouve un grenier, dans lequel il stocke ses réserves de grain pour l’hiver, un nid, dans lequel les femelles donnent naissance à leurs petits, et de nombreuses entrées afin de pouvoir échapper rapidement à ses prédateurs.

Il en existe des dizaines d’autres espèces dans le monde. Les hamsters peuplent le nord de l’Afrique, la Russie et certaines régions de Chine. Si leur taille et leur couleur varient, ils vivent tous dans les grandes plaines et les steppes où ils se nourrissent principalement de graines. L’hiver, ils n’hibernent pas totalement : bien au chaud au fond de leurs terriers, ils ne sortent pas, et ne s’éveillent que pour manger les provisions qu’ils ont stockées durant les beaux jours.

Dans l'enfer des laboratoires
Comme les lapins, les souris blanches et les rats, les hamsters dorés sont utilisés dans les laboratoires. La Fondation Brigitte Bardot se bat pour que ces pratiques cruelles pour les animaux soient remplacées par des tests alternatifs. Elle cofinance le procédé Valitox qui ne nécessite pas d’animaux.

Des cachettes dans les joues
Les joues des hamsters sont extensibles ! Appelées abajoues, elles lui permettent de transporter les graines qu’il trouve dans le grenier de son terrier où il cache ses réserves. C’est également là que les femelles cachent leurs petits si elles se sentent menacées ou doivent déménager en urgence.

Un compagnon exigeant
Les hamsters domestiques sont pour la plupart des hamsters dorés, l’espèce qui s’apprivoise le plus facilement. Sa cage doit au minimum faire 80 cm de large sur 40 cm afin qu’il ne développe pas de troubles comportementaux.

Elle doit être équipée d’une épaisse litière, d’un abri sombre et d’une roue de taille adaptée afin qu’il puisse faire de l’exercice sans se blesser. Il a bien entendu besoin en permanence d’eau propre et de nourriture adaptée. Souviens-toi également qu’il s’agit d’un animal nocturne, évite de le déranger pendant la journée.

Enfin, il ne faut surtout pas mettre une femelle et un mâle dans la même cage sous peine de les voir proliférer à toute vitesse : les femelles peuvent se reproduire dès trois mois et mettre au monde trois portées par an...

Deux individus de même sexe peuvent cohabiter dans une même cage à condition que celle-ci soit assez grande pour qu’ils aient chacun leur territoire. Ils risqueraient sinon de se blesser gravement en se battant.

Enfin, les hamsters vivent très rarement plus de deux ans.

Toujours sur ses gardes
Essentiellement nocturne, le hamster a de nombreux prédateurs : oiseaux de proie et corneilles, belettes, chats et renards...

Le danger peut venir du ciel ou de la terre. C’est la raison pour laquelle il s’assied près de l’une des nombreuses entrées du terrier et guette longuement les alentours avant de s’aventurer plus loin. Couleuvres et serpents peuvent même venir semer la terreur jusqu’à l’intérieur du terrier qui, heureusement, est un véritable labyrinthe, ce qui laisse plus de temps à ses habitants pour fuir.

Un animal très menacé
Il ne reste que quelques centaines de couples de hamsters en Alsace, ce qui en fait l’un des mammifères les plus menacés de notre pays. Protégé depuis vingt ans seulement, il a longtemps été massacré par les agriculteurs qui l’accusaient d’abîmer les cultures. Piégé, empoisonné ou noyé, il a failli disparaître alors qu’il était encore très courant au début du vingtième siècle.

Maintenant qu’il est strictement protégé, d’autres dangers le guettent : l’extension de Strasbourg transforme peu à peu son habitat en route et en ville, et le maïs, qui occupe de plus en plus de champs, ne lui convient pas du tout... Heureusement, de nombreux protecteurs des animaux veillent sur lui. Ils comptent et repèrent les terriers puis informent les agriculteurs afin que les charrues ne viennent pas les détruire.

De sacrées quenottes
Le hamster appartient à la famille des rongeurs. Il est équipé de deux incisives tranchantes qui lui permettent de couper les céréales dont il se nourrit. Ce sont aussi des armes qu’il utilise pour se défendre des prédateurs ou se battre avec un autre hamster qui s’aventurerait sur son terri- toire. En captivité, il faut faire attention à ce qu’il n’utilise pas ses talents sur les fils électriques au risque de s’électrocuter...