Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

Pitié pour les bons géants de la savane


Il existe deux sortes d’éléphants : L’éléphant d’Afrique et l’éléphant d’Asie. Ce dernier est un proche cousin mais se distingue par sa plus petite taille, ses oreilles moins larges et sa peau plus claire. Il peut être domestiqué, ce qui n’est pas le cas de l’africain. L’éléphant d’Afrique est le plus gros mammifère terrestre. C’est aussi l’une des plus anciennes espèces encore vivantes. Pour combien de temps ? Alors que son habitat d’origine, les savanes et les forêts du continent africain, diminue tous les jours un peu plus sous la pression des hommes, il est impitoyablement pourchassé par les braconniers qui les tuent pour leurs défenses en ivoire. S’il lui arrive de se montrer agressif pour se défendre, l’éléphant est pourtant un bon gros géant qui ne demande qu’à vivre en paix avec ses congénères : très sociable, il vit en grande harde, un groupe guidé par la femelle la plus expérimentée. Herbivore, il consacre la plus grande partie de sa journée à se nourrir et peut consommer jusqu’à 180 kg. de végétaux par jour. Il n’en faut pas moins pour entretenir son gigantesque corps qui peut dépasser les 4 mètres de hauteur et peser plus de six tonnes. À l’état sauvage, s’il n’est pas assassiné avant, il vit facilement jusqu’à 50 ans.

Plus menacé que jamais
Les scientifiques et les amis des éléphants tirent la sonnette d’alarme. Aujourd’hui, les éléphants d’Afrique sont à nouveau menacés de disparition ! On estime qu’il en reste 450 000 en liberté et que les braconniers en tuent plus de 25 000 par an, soit trois fois plus qu’il y a quinze ans. Les mesures prises pour les protéger ne suffisent plus et si rien n’est fait, il n’y aura bientôt plus du tout d’éléphants en Afrique. La Fondation Brigitte Bardot fait partie des organisations qui se battent pour que les mesures de protection et de lutte contre le braconnage et le trafic d’ivoire soient renforcées dans le monde entier.

Un éléphant, ça trompe énormément
La trompe de l’éléphant est un outil fascinant qui lui permet de respirer, de s’asperger d’eau, de choisir et de prendre sa nourriture mais aussi de papouiller ses congénères et ses petits. Composée de 150 muscles différents, elle ne compte aucun os : un véritable exploit technologique de la nature !

Deux espèces
On a longtemps pensé qu’il n’existait qu’une seule espèce d’éléphant d’Afrique, différente par sa taille et sa morphologie de son cousin l’éléphant d’Asie. On sait maintenant qu’il s’agit en fait de deux espèces bien distinctes : l’éléphant de savane et l’éléphant de forêt. Ce dernier est un peu plus petit et très menacé puisqu’il ne vit que dans les forêts primaires africaines qui disparaissent très rapidement.

Le trafic d’ivoire
Les belles défenses en ivoire que portent les éléphants sont la cause de tous leurs malheurs. C’est à cause d’elles qu’ils sont massacrés par dizaines de milliers depuis un siècle. L’ivoire est surtout utilisé pour fabriquer des objets précieux et il est très triste de constater que beaucoup d’humains préfèrent ces objets issus du massacre des éléphants plutôt que de les laisser vivre en paix… Le commerce de l’ivoire est très réglementé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) mais, comme les contrôles ne sont pas assez fréquents, cela n’empêche pas les trafiquants de contourner la loi pour poursuivre leurs sinistres activités.

Un refuge pour les éléphanteaux orphelins
Au Tchad, la Fondation Brigitte Bardot aide l’association SOS Éléphants qui a construit un orphelinat pour les éléphanteaux dont les parents ont été tués par les braconniers. Trop petits pour survivre seuls, ces malheureux sont condamnés à mourir de faim si personne ne vient à leur secours. La générosité des amis des animaux est la seule ressource sur laquelle ces bienfaiteurs des éléphants peuvent compter pour poursuivre leur mission.

À dormir debout
L’éléphant peut dormir debout ! S’il se sent vraiment en sécurité, il lui arrive de s’allonger pour profiter d’une sieste plus confortable.