Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

L'éléphant d'Asie, un géant débonnaire

Ce géant débonnaire vit en troupeau dans les forêts du Sud de l'Asie.

C'est, après l'éléphant d'Afrique et depuis la disparition de leur ancêtre le mammouth, le plus gros mammifère terrestre ! L'Asiatique est le plus petit des deux, sa peau est plus claire, ses oreilles plus courtes. L'Africain est un géant qui peut atteindre 3,70 m au garrot pour 7 tonnes tandis que son cousin affiche plus modestement 3,20 m au garrot pour 5 tonnes. Il voit mal, mais possède une ouïe et un odorat très développés.

Les éléphants vivent en troupeaux d'une vingtaine d'individus constitués de femelles, de jeunes et d'un mâle âgé, réunis autour de la matriarche, la doyenne du groupe. Les jeunes mâles quittent leur famille à l'âge de 14 ans pour se joindre à un troupeau de célibataires. Ces derniers ne retrouvent les femelles que pour l'accouplement. La gestation dure 20 mois. À la naissance, un éléphanteau pèse 100 kg et mesure près de 1 m. Il tète durant 5 ans  !


L'éléphant est herbivore : son menu est constitué de feuilles, de fruits, d'herbes, d'écorces et de racines, avec une nette préférence pour les jeunes pousses de bambous. Il a très bon appétit : entre 200 et 300 kg de nourriture par jour, arrosée de 190 litres d'eau  ! C'est pourquoi les troupeaux d'éléphants sauvages doivent migrer sur d'immenses territoires pour trouver de quoi se nourrir.

Les hommes savent, depuis 4 000 ans, tirer partie de la force et de l'intelligence de l'éléphant d'Asie. Domestiqué et dressé, il peut, sous les ordres de son conducteur, le cornac, effectuer de nombreux travaux : transport de marchandises mais aussi débardage des troncs d'arbres en forêt. Malgré sa taille, il est plus adapté aux terrains marécageux ou escarpés que les autres animaux de trait. L'éléphant est par ailleurs le seul animal domestique à pouvoir retourner à l'état sauvage du jour au lendemain. Une seule condition : trouver une forêt accueillante où il se mêlera à ses frères sauvages.

L'éléphant d'Asie en danger ! On compte aujourd'hui moins de 50 000 éléphants dans les 13 pays asiatiques qui l'hébergent encore. Qu'elles soient sauvages ou domestiques, les populations d'éléphants d'Asie diminuent tragiquement. La déforestation rapide et massive en est la principale cause. Elle prive les populations sauvages de leur seul habitat et les rend très vulnérables au braconnage. Les éléphants domestiques, surtout utilisés pour les travaux forestiers, se retrouvent au chômage. Ces derniers sont alors abandonnés, utilisés pour le tourisme ou pour le trafic de bois, souvent dans de très mauvaises conditions. Certains sont même drogués pour travailler 14h par jour ! Réduits à la mendicité, des centaines de cornacs abandonnent leur compagnon ou errent dans les grandes villes en compagnie de leur éléphant, qui finit souvent par heurter mortellement un camion.

La Fondation Brigitte Bardot agit ! Consciente des dangers qui menacent les populations d'éléphants et révoltée par les mauvais traitements subis par les éléphants domestiques, la Fondation Brigitte Bardot assiste l'association thaïlandaise "Friends of the Asian Elephant".

Fondée par une femme, Soraida Salwala, cette association a ouvert, il y a dix ans, le premier hôpital pour éléphant à Lampang. Des vétérinaires y dispensent des soins que les cornacs sont souvent trop pauvres pour assumer. Ils soignent également les victimes des accidents de la circulation et ont même réussi à sauver sept éléphants blessés, à la frontière du pays, par des mines antipersonnelles

Depuis dix ans, 600 éléphants lui doivent la vie ! En juillet, un éléphanteau y est né, prénommé Bee-Bee en hommage à notre présidente...