Site Junior - Fondation Brigitte Bardot Tu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

La chèvre

Une exploratrice tout terrain
La chèvre a été domestiquée au Néolithique, il y a environ 12 000 ans, en même temps que la vache. Comme celle-ci, la chèvre était élevée pour son lait, mais également pour sa viande, sa laine ainsi que pour sa peau.

Aujourd’hui, la chèvre est élevée partout dans le monde, en particulier dans les régions montagneuses. Son agilité lui permet de gravir facilement les escarpements rocheux les plus périlleux. Extrêmement audacieuse, c’est une véritable aventurière ! Comme la vache, la chèvre est un herbivore ruminant avec quatre estomacs, qui digèrent plusieurs fois les mêmes bouchées. Intelligente et gourmande, elle sélectionne avec soin ses herbes préférées et se nourrit de toutes sortes de végétaux, ce qui fait d’elle une excellente débroussailleuse. Endurante et peu gourmande en eau, elle s’adapte très bien aux régions désertiques.

Des chèvres dans les arbres
Au Maroc, les touristes ont l’occasion d’assister à un spectacle très particulier : des chèvres juchées dans des arbres ! Leur légendaire gourmandise pousse les chèvres à escalader l’épineux arganier, dont le fruit ressemble à une olive. Une fois digéré par les quatre estomacs de la chèvre, le noyau peut être utilisé pour fabriquer l’huile d’argan, utilisée en cuisine et en cosmétique. Cette technique permet de ne pas avoir à faire sécher préalablement les fruits au soleil, et le passage par l’appareil digestif de la chèvre adoucit la coquille, ce qui facilite ensuite l’extraction de l’huile.

Des célébrités parmi les chèvres
Plusieurs chèvres ont marqué l’histoire de leurs sabots. Qui ne connaît pas la chèvre de Monsieur Seguin, d’Alphonse Daudet, Blanquette, fière et rebelle, s’aventurant dans la montagne avec un jeune chamois à pelage noir ? Impossible non plus de ne pas penser à Djali, la compagne de la gitane Esmeralda de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo !

La chèvre alpine
Elle est originaire du massif alpin. Cette excellente laitière est la race la plus répandue en France. Elle est reconnaissable par sa couleur dite « chamoisée » (brune aux extrémités noires).

La Poitevine
Avec ses longs poils, et sa robe dite « cape de Maure » (noire ou brun foncé, avec le ventre et les pattes blanches), elle est très appréciée pour son lait et sa rusticité, et s’adapte même aux terrains les plus pauvres.

Des centaines de chèvres à la Fondation Brigitte Bardot
L’agriculture intensive actuelle n’épargne malheureusement pas les chèvres. Trop souvent considérées comme des machines à produire du lait, ou de la laine, elles sont trouvées dans des états d’épuisement et de souffrance extrêmes. Beaucoup de particuliers font également preuve de légèreté en considérant la chèvre comme simple animal de compagnie autonome. Ils négligent alors son alimentation et oublient même de lui donner à boire, abandonnant ainsi des animaux squelettiques. La Fondation Brigitte Bardot recueille chaque année des chèvres épuisées ou délaissées et leur redonne des conditions de vie adaptées dans ses refuges ou ses pensions.