Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

J'aime mon chat


Près de trois foyers français sur dix possèdent un chat! Soit quelque 11 millions de chats sur notre territoire! L'immense majorité de nos félins sont des « chats européens », aussi appelés chats de gouttière, mais les chats de race sont de plus en plus nombreux. Parmi eux, le persan et le siamois sont les plus populaires. L'espérance de vie moyenne de nos matous est d'une quinzaine d'années. Plus de 16000 vétérinaires veillent sur eux. Animal sacré des Égyptiens, le chat domestique est arrivé en Europe à l'époque de l'Antiquité grecque puis s'est largement répandu sous l'Empire romain. L'espèce compte environ 60 races dont certaines aux particularités remarquables: le Donskoy et le Peterbald n'ont pas de poils, le Scottish Fold a les oreilles rabattues vers l'avant, le Savannah et le Maine Coon sont les plus grands et peuvent dépasser les huit kilos pour les mâles! Enfin, n'oublie jamais qu'un chat, qu'il soit grand ou petit, de race ou sans pedigree, jeune ou vieux, demande des soins quotidiens tout au long de sa vie !

Indépendant ... mais pas autonome !
On a l'habitude de dire que les chats mènent leur vie de leur côté, contrairement aux chiens qui seraient plus dépendants de leur maître. Si ton matou minaude et se fait désirer, c'est qu'il aime montrer son caractère ! Cela ne signifie en aucun cas qu'il doit être livré à lui-même ! Comme tous les animaux de compagnie, il a besoin d'attention, de soins vétérinaires, d'une gamelle d'eau propre et de nourriture. Il faut également veiller à ce qu'il ne s'éloigne pas trop de la maison : chaque année, des centaines de milliers de chats se font tuer sur les routes. Pas le tien !

N'oubliez pas la puce !
L'identification des chats est obligatoire. À l'origine, il s'agissait d'un tatouage inscrit dans l'oreille dont le code per- mettait de retrouver le proprié- taire d'un chat égaré. La puce sous-cutanée est beaucoup plus efficace puisque, contrai- rement au tatouage, elle ne peut ni disparaître ni s'abîmer.

Choisissez l'adoption
N'achète jamais de chaton sur Internet ou dans la rue: ils proviennent souvent de trafics, sont rarement en règle et peuvent véhiculer des maladies. Évite également les animaleries car, en présentant des animaux trop jeunes dans leurs vitrines, elles ne respectent pas leur comportement naturel. Le meilleur moyen d'acquérir un chat est de s'adresser à un refuge qui en propose de tous les âges et de toutes les origines. C'est aussi une bonne action qui donnera un foyer accueillant et de l'affection à des malheureux qui n'en n'ont jamais eue ou l'ont perdue! Si tu souhaites trouver un compagnon à quatre pattes, parles-en à tes parents. Si ta famille est prête à faire ce geste qui engage pour de nombreuses années, ils peuvent contacter le service adoption de la Fondation Brigitte Bardot au 01 45 05 14 60.

Le fléau des abandons
Le chat que nous connaissons est arrivé domestiqué en Europe. Pourtant, tu as déjà dû croiser à la campagne et même dans cer- taines villes des chats apparemment sauvages. Ces malheureux ont, en fait, appris à se débrouiller seuls faute d'attention de la part de leur maître ou après avoir été tristement abandonnés à leur sort. Ces chats errants ont une vie de chien : souvent affamés, ils sont les premières victimes des maladies et de la circulation sur les routes. Leur espérance de vie est bien inférieure à celle de ton matou dont tu prends bien soin. La Fondation Brigitte Bardot accueille chaque année des centaines de ces malheureux. Mis en fourrière, trop de chats sont encore euthanasiés car le nombre d'abandons dépasse largement les capacités d'accueil des refuges.

La stérilisation un moyen doux de lutter contre la souffrance animale
Le chat est animal très fertile : mâles et femelles peuvent se reproduire avant d'avoir atteint l'âge d'un an. Une chatte pourra ensuite avoir jusqu'à quatre portées de chatons par an, qui eux-mêmes se reproduiront dès leur première année. On estime qu'un seul couple de chats peut ainsi se retrouver à la tête d'une famille de plus de 20 000 descendants en quatre ans ! Cette prolifération est la première cause de mortalité des chats : un million de chatons meurent chaque année, tués ou abandonnés. La stérilisation est la seule solution pour mettre fin à cette hécatombe. Pratiquée par un vétérinaire, l'opération est indolore pour le jeune animal. Il faut juste veiller durant les mois suivants à ne pas lui fournir une alimentation trop riche afin d'éviter les risques d'obésité. Le nombre de stérilisations a beaucoup progressé ces dernières années mais il est encore insuffisant puisqu'il ne concerne que les deux tiers des chats domestiques.

Les campagnes de stérilisation
Chaque année, la Fondation Brigitte Bardot mène de nombreuses campagnes de stérilisation des chats errants. Organisées en collaboration avec les municipalités, ces opérations (plus de 10 000/an) consistent à capturer les chats pour les opérer, puis à les relâcher sur leur lieu de vie.