Site Junior - Fondation Brigitte BardotTu désires nous écrire ?
Les Grands Dossiers


Retour à la page des dossiers

L’aigle royal : La maîtrise du ciel

Avec ses deux mètres d'envergure, son noble profil et son cou orné de plumes marron doré, l'aigle royal est incontestablement notre plus bel oiseau de proie. L'aigle royal, aussi appelé aigle doré, affectionne les grandes étendues désertes où son œil acéré peut repérer de loin ses proies. En Europe, on le trouve donc plutôt en altitude, là où la végétation se raréfie. Durant l'Antiquité, l'aigle, symbole de victoire, était vénéré comme messager des dieux pour sa capacité à atteindre des altitudes élevées en planant. Malheureusement pour lui, ses qualités de chasseur ont fini par lui attirer des ennuis. Accusé de s'attaquer aux troupeaux et même aux enfants, il fut impitoyablement traqué et faillit disparaître des montagnes françaises. S'il lui arrive exceptionnellement de s'en prendre aux agneaux, presque toujours blessés ou malades, il va de soi qu'il n'a jamais attaqué l'homme  !


Rien n’échappe à son regard !
Profitant des courants d'air ascendants, l'aigle plane des heures entières au-dessus de son territoire de chasse. Sa vue est huit fois plus développée que la nôtre et il dispose d'un champ de vision de trois cents degrés. Quand il repère une proie, il s'en approche en faisant de grandes spirales, puis, avant qu'elle n'ait pu le repérer, replie ses ailes et fond dessus. Il chasse souvent en couple. Ses serres (c'est ainsi que s'appellent les pattes des rapaces) sont très puissantes et disposent d'une quatrième griffe plus longue que les autres et aussi efficace qu'un poignard. L'aigle royal peut déplacer des proies pesant plus de la moitié de son propre poids pour les dévorer à l'abri des regards ou les rapporter à ses petits  ! Marmottes, lapins, renards, jeunes chamois, petits mammifères, reptiles font partie de ses proies favorites, mais il ne dédaigne pas les charognes quand il n'a rien d'autre à se mettre sous le bec. Il peut aussi capturer en vol des oiseaux de bonne taille qu'il saisit par en dessous.


Répartition
En France, l'aigle royal est présent dans les Alpes, le Jura, les Pyrénées, le Massif Central ainsi qu'en Corse et dans certaines régions sauvages du sud.





L'aigle et l'homme
En Asie, les Kazakhs ont longtemps utilisé l'aigle royal pour la chasse : dressé, il est capable de capturer un loup !

Un seigneur dans son fief
Sédentaire, l'aigle choisit un territoire de chasse qu'il conserve toute sa vie : son domaine s'étend au minimum sur 40 km2, mais peut être beaucoup plus vaste. Il y construit un nid de branches, appelé aire, au flan d'une falaise et l'utilise plusieurs années de suite. Les vieux nids, renforcés chaque année, peuvent atteindre deux mètres d'épaisseur.


Aux alpages, j'ai mauvaise réputation
L'image de l'aigle emmenant dans les airs une brebis ou un petit garçon a failli être fatale au roi de nos montagnes. Petit calcul : l'aigle ne pèse pas plus de 6 kg et tu sais maintenant qu'il peut soulever un peu plus de la moitié de son poids, c'est-à-dire environ 3,5 kg. Un peu léger pour un mouton ou un enfant  ! Protégé efficacement, l'aigle a peu à peu repris possession de ses anciens territoires. Il y a aujourd'hui environ 3 000 aigles royaux en Europe. Ce magnifique rapace n'en reste pas moins menacé par la pollution et les dérangements trop fréquents qui peuvent faire échouer la nidification, mais aussi par des trafiquants sans scrupule qui pillent les nids pour revendre les les œufs.



Dur d’être un aiglon
Durant l'hiver, le mâle et la femelle exécutent de spectaculaires ballets aériens : ils sont par exemple capables de s'attraper en vol par les serres  ! Les couples formés restent ensemble plusieurs années, et peut-être même à vie. La ponte a lieu en mars et les deux œufs éclosent au bout de 45 jours. Le plus gros des deux poussins tue souvent le plus faible. Le survivant apprend à dépecer les proies tuées par ses parents et doit rapidement se débrouiller seul. Il entame alors de longs mois d'errance qui peuvent le mener à plusieurs centaines de kilomètres de son lieu de naissance, puis trouve un nouveau territoire et s'installe à son tour à l'âge de trois ou quatre ans. Comme chez de nombreux autres rapaces, la femelle est plus grosse et plus grande que le mâle.